Go to Top

Les livrets d’épargne réglementés et les livrets bancaires

Les placements pour faire fructifier vos liquidités sont nombreux. Mais certains sont trop peu rentables pour être attractifs, surtout depuis les récentes baisses de la rémunération des livrets.

Les livrets d’épargne réglementés

Les livrets d’épargne réglementés sont un peu plus rentables, même si leurs rémunérations ont été revues à la baisse le 1er août dernier.
Les contribuables dont l’impôt sur le revenu en 2004 (avant avoir fiscal, crédit d’impôt et prélèvements libératoires) n’a pas dépassé 696 € peuvent profiter en 2005 du Livret d’épargne populaire (LEP), qui rapporte 3 %, exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux.
De son côté, le classique Livret A de La Poste ou de la Caisse d’épargne offre 2 %, là encore exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux, comme le Livret Bleu du Crédit mutuel ou le Codevi, disponible dans la plupart des banques.

• Les taux des livrets réglementés

Rémunération (1) Plafond de versements
Livret A ou Bleu 2 % 15 300 €
Compte épargne logement (CEL) 1,11 % (2) 15 300 €
Codevi 2 % 4 600 €
Livret d’épargne populaire (LEP) 3 % 7 700 €

• Les livrets bancaires

Les livrets bancaires fonctionnent comme les livrets réglementés mais leur rémunération est libre.
Dans les grandes banques, ils ne rapportent que 2 % environ avant impôt. Certaines banques accessibles à distance (tél., Internet…) sont plus généreuses.
Attention, toutefois, aux rentabilités alléchantes affichées en gros caractères : 5 % chez Ing Direct ou 6 % chez Cortal Consors, par exemple.
En lisant les petites lignes en bas de page, vous découvrirez que ce taux ne s’applique que pour quelques mois, pour les nouveaux versements réalisés avant une certaine date, et dans la limite d’un plafond (50 000 €, par exemple).
En dehors de ces promotions temporaires, vous obtenez aujourd’hui :
– 3,50 % jusqu’à 5 000 € (puis 2,50 % jusqu’à 20 000 €), par exemple, à la Banque Covefi, une banque à distance, filiale de Cetelem et des Trois Suisses, située près de Lille ;
– 3,25 % jusqu’à 15000 € chez Axa Banque ;
– 2,75 % sur le livret épargne Orange d’Ing Direct ;
– 3,05 % sur le livret de la Matmut jusqu’à 125 000 €, etc.
Attention, ces rémunérations s’entendent avant impôt et prélèvements sociaux. Après une ponction de 27 % au total sur les intérêts encaissés, le rendement net est parfois à peine supérieur à celui du livret A.
Un taux brut de 3,05 % donne, par exemple, dans ce cas, un rendement net de 2,22 % seulement.

(1) Rémunération nette d’impôt et de prélèvements sociaux
(2) Cette rémunération peut être majorée si vous utilisez le prêt immobilier auquel donne droit le CEL

Toutes les solutions pour arrondir sa retraite :
• Faire fructifier ses liquidités :
Les livrets d’épargne réglementés et les livrets bancaires
• Placer un capital sans risques :
L’assurance vie
Le plan épargne logement (PEL)
Le plan d’épargne populaire (PEP)
Les fonds à formule
• Préparer sa future retraite
L’assurance vie
Le plan d’épargne populaire (PEP)
Le plan d’épargne retraite collectif (Perco)
Le plan d’épargne retraite populaire (Perp)
Les contrats Madelin
• Investir en Bourse
Les Sicav les FCP et le PEA
• Disposer de revenus complémentaires
Les Sicav et FCP obligataires
L’assurance vie à retraits programmés et les SCPI
• Investir dans l’immobilier
Rentabilité et fiscalité
L’amortissement Robien
Les autres avantages fiscaux
• Alléger son impôt sur le revenu
Les FCPI et les FIP
Les résidences de tourisme
Les SCPI Robien

Articles similaires