Go to Top

L’échocardiographie et l’épreuve d’effort

L’échographie permet de visualiser la circulation sanguine ; l’épreuve d’effort est un révélateurs de problèmes cardiaques apparaissant au cours d’une activité physique soutenue.

L’échocardiographie

Cette technique d’exploration par ultrasons permet d’observer en temps réel la contraction du muscle cardiaque et les mouvements des valves.
Couplée au Doppler, elle visualise la circulation du sang dans les cavités cardiaques et les gros vaisseaux (aorte, veines caves, artères et veines pulmonaires).
L’examen renseigne sur la forme des cavités du cœur, l’aspect de ses valves, ses mouvements (capacité contractile du muscle) et évalue le débit cardiaque, ainsi que le fonctionnement des valves et leurs éventuelles calcifications.
Avec un Doppler, il étudie les flux sanguins à l’intérieur du cœur et met en évidence les fuites ou les reflux entre les valves.
Il permet de dépister une infection et de détecter la présence d’un caillot de sang. Il dure une vingtaine de minutes.

• L’épreuve d’effort

Avant la reprise d’un sport, ou encore si les troubles cardiaques surviennent uniquement pendant une activité physique, le cardiologue peut prescrire un électrocardiogramme réalisé au cours d’un effort.
L’examen, pratiqué en consultation sous surveillance permanente du médecin, mesure l’activité cardiaque pendant que la personne pédale sur une bicyclette ergonomique ou marche sur un tapis roulant.
Il permet de dépister une anomalie cardiaque silencieuse au repos, un trouble du rythme, ou encore une maladie du cœur, comme une angine de poitrine.
Le rythme et la durée de l’exercice dépendent de l’âge et de la condition physique du patient.
Après la réalisation d’un électrocardiogramme au repos, qui servira de référence, un effort de plus en plus intense est demandé.
Fréquence cardiaque et tension artérielle sont régulièrement vérifiées, la personne testée devant signaler au médecin la moindre fatigue, douleur ou palpitation.
Cet examen est toujours proposé dans une structure équipée d’appareils de défibrillation et de réanimation, au cas où un problème (1/10 000 examens) surviendrait. L’ECG d’effort dure trente minutes environ.

Articles similaires