Go to Top

Le stretching

Tout ce que vous devez aussi savoir : conseils du kiné et adresses utiles.

L’avis du kiné

Jean-François Benay, masseur-kinésithérapeute et ostéopathe :
« Les mouvements lents du stretching font travailler les muscles en profondeur, autant que la gymnastique. C’est le seul sport qui agit en étirement et non en contraction.
Pour éviter les tétanies, les crampes et les courbatures, l’important est de s’arrêter dès que la douleur survient afin de relâcher le muscle endolori.
En effet, dès qu’il est étiré, celui-ci se contracte par réflexe. S’il est trop forcé, il réagit par des tremblements incontrôlés, on parle de « myoclonie » : le muscle se tétanise et devient douloureux, la crampe guette.
Il arrive qu’on ressente de fortes courbatures après une séance, sans éprouver pourtant l’impression d’avoir réalisé des efforts violents. Il est possible malgré tout de continuer l’activité même sans attendre que ces courbatures aient totalement disparu, à condition de ne pas forcer. »

Articles similaires