Go to Top

Le plan d’épargne populaire (PEP)

Seuls certains placements garantissent le capital investi. Mais leurs rendements sont inégaux.

A étudier de près

Le plan d’épargne populaire (PEP) ne peut plus être souscrit aujourd’hui. Mais les Français qui en détiennent un ont le droit de continuer à y faire des versements, jusqu’à 92000€.
Avantage : ils sont assurés de pouvoir récupérer au moins le capital versé, 8 ans après l’ouverture du plan.
Quant à la rémunération – exonérée d’impôt, elle aussi, après 8 ans (sauf 11% de prélèvements sociaux) -, elle dépend des établissements et de la nature du PEP.
Certains plans sont en réalité des contrats d’assurance vie logés dans l’enveloppe fiscale du PEP.
D’autres sont des comptes de dépôts, rémunérés à un taux fixé par la banque. Il faut donc se renseigner auprès de l’établissement pour connaître la rémunération accordée si vous faites de nouveaux versements sur votre PEP.

Articles similaires