Go to Top

L’accompagnement et les soins

Le niveau d’encadrement et les compétences des soignants sont des questions à vérifier précisément. Renseignez-vous sur le nombre de salariés par rapport à celui des résidents.

Les questions à poser :
-Quel est le nombre de salariés travaillant directement auprès des résidents (notamment les infirmières et les aides soignantes) ? Le jour, la nuit et le week-end ?
-Les médecins salariés ont-ils une capacité en gériatrie, ou bien sont-ils en formation pour l’obtenir ?
-Existe-t-il un projet de soins ?
-Existe-t-il un projet spécifique pour les personnes désorientées ?
-Existe-t-il une procédure sur la contention des résidents ?

• Du personnel en nombre suffisant et bien formé

En France, on compte en moyenne 4 salariés pour 10 résidents. Dans certains pays européens (Suisse, Belgique, Allemagne), le taux d’encadrement des personnes âgées est proche d’1 employé pour 1 résident.
La formation des personnels est obligatoire, cependant certains établissements n’en proposent aucune, faute de personnel de remplacement.

• Renseignez-vous sur le médecin de l’établissement

Un médecin coordonnateur gériatre attaché à la maison de retraite n’est pas toujours présent à temps complet.
En tant que spécialiste, son rôle consiste à superviser l’ensemble des prescriptions médicales des médecins traitants des résidents.
S’il ne possède pas une capacité – une spécialisation – en gériatrie à son entrée dans l’établissement, il doit s’engager à la passer dans les 3 ans qui suivent.
Le projet de soins est obligatoire. Il concerne notamment l’organisation des soins, la prévention des risques et la formation des soignants.

Articles similaires