Go to Top

La diététique ancestrale comme prévention et traitement

La diététique est une discipline consacrée à l’alimentation et ses pratiques. Il existe une diététique ancestrale visant à la prévention et au traitement des maladies. Cela permet d’affirmer que cette pratique n’est pas uniquement dédiée sur les normes de santé, mais elle évolue en fonction des changements sociétaux.

Définition de la diététique ancestrale

La diététique ancestrale se définit comme un régime alimentaire permettant de redonner à l’organisme uniquement les aliments dont il a besoin. Cette pratique est une méthode thérapeutique à la fois préventive et curative. Cette diététique n’est pas carentielle. Plusieurs médecins peuvent le conseiller au patient tout en continuant à prescrire des médicaments habituels. Grâce à cette pratique, les docteurs peuvent constater l’amélioration de la santé du patient ainsi que la baisse possible des posologies médicamenteuses.

Le principe de cette diététique est qu’elle suppose que des molécules présentes dans certaines alimentations modernes peuvent provoquer des maladies lorsqu’elles traversent la barrière intestinale. Pour éviter cela, il est conseillé d’adopter une alimentation de type ancestral inspiré de l’époque des chasseurs-cueilleurs de l’air paléolithique. Il faudra dans ce cas supprimer un certain nombre d’aliments modernes comme les produits laitiers, céréales mutées…

Rôle de la diététique ancestrale

Plusieurs maladies peuvent être provoquées par les variations néfastes des facteurs environnementaux comme l’alimentation industrialisée. En ayant recours à la diététique ancestrale, il est possible d’entretenir les rhumatismes. Cette technique permet en effet de soulager différents problèmes de santé comme l’arthrose, l’ostéoporose, l’arthrite ou d’autres rhumatismes.

L’avantage avec cette forme de diététique de prévention est qu’elle peut être appliquée, quel que soit l’âge du patient. Avec la diététique ancestrale, le patient pourra apprendre de précieux secrets alimentaires capables de limiter les risques d’apparition des rhumatismes ou limiter la douleur si on souffre déjà de cette affection douloureuse des articulations. Cette diététique de prévention permet de profiter d’une alimentation adaptée aux gènes de l’homme.

Les aliments autorisés par la diététique ancestrale

Les personnes qui recherchent une alimentation visant à prévenir ou traiter de nombreuses maladies doivent privilégier un régime ancestral. Il est recommandé de privilégier les viandes et poissons crus, charcuteries crues, crustacés, fruits de mer, produits fumés avec modération, légumes verts/secs, le soja et dérivé, les crudités, les fruits frais/secs, le miel, le riz, sarrasin, sésame, graines germées, chocolat noir avec modération, la chicorée, des infusions, le thé et le café. Parmi les aliments déconseillés, citons tous les aliments cuits au-dessus de 110°C notamment les charcuteries, foies, rognons, œufs, poissons, oléagineux, huiles.

Articles similaires