Go to Top

INTERNET EXPLORER : FAUT-IL S’EN PASSER ? Les concurrents à la loupe

Parmi l’offre abondante des navigateurs internet, nous en avons retenu 5 pour leur fiabilité, l’intérêt de leurs fonctions et leur facilité d’utilisation.

Le couteau suisse : Seamonkey (ex-Mozilla)

C’est un ensemble logiciel qui intègre tout : navigation à onglets, messagerie évoluée (e-mails…), infos en continu (appelées fils RSS), outils de création de votre site…
Les options pré-installées sont nombreuses. Son interface est intuitive et agréable même aux débutants. Avantage de cette cohérence : vous êtes sûr d’avoir en main un ensemble complet et qui fonctionne bien.
Pour télécharger Seamonkey : cliquez ici

• Le plus modulable : Firefox

C’est la nouvelle coqueluche de l’internet. En version de base, il remplit bien son rôle : onglets, blocage intelligent des popups, sécurité, peu de bugs.
En outre, comme Seamonkey et Opera, il est disponible sur presque tous les ordinateurs : Windows, Mac Os X, Unix-Linux… il peut même fonctionner depuis une clé USB, ainsi, vous avez vos favoris et vos réglages toujours avec vous…
Mais son intérêt particulier, c’est le nombre extraordinaire et sans cesse croissant d’options (appelées extensions) que vous pouvez lui adjoindre selon vos besoins.
Attention toutefois : Elles ne sont pas toujours aussi stables que Firefox lui-même, beaucoup sont même incompatibles entre elles. Mieux vaut donc bien les choisir, en se laissant guider par l’expérience d’autres utilisateurs.

• Les plus intégrés au Macintosh : Camino et Safari

Camino est basé sur le moteur Gecko, comme Mozilla et Firefox. Un peu moins souple que ce dernier :
– il n’accepte pas les extensions,
– il a l’avantage de s’emboîter parfaitement dans les menus et les fenêtres de Mac Os X.

Safari est lui aussi intégré à Mac Os X, mais il souffre de bugs. Beaucoup d’utilisateurs lui préfèrent Camino ou Firefox.

• Il vous obéit au doigt et à l’œil : Opera

C’est le navigateur qui gère le mieux les onglets : fenêtres redimensionnables à souhait, sauvegarde de tous les onglets ouverts : vous les retrouvez tels quels au redémarrage, ou quand bon vous semble.
Extrêmement précieux quand on prend l’habitude d’ouvrir plus d’un site à la fois…
Son autre force vient de son affichage configurable très facilement : D’un clic, vous affichez ou non les images, vous en ajustez la taille au mieux, vous coupez le son, arrêtez et relancez les animations, etc…
Son plus gros inconvénient : les sites ne s’affichent pas toujours bien lorsqu’ils sont conçus seulement pour Internet Explorer. Cela devient rare, mais il faut parfois revenir au bon vieux navigateur de Microsoft…

Pour les experts, téléchargez Neptune, qui permet de lancer le moteur Internet Explorer dans une fenêtre Opera (site en anglais).

Lire l’article précédent :
Pourquoi changer de navigateur ?

Lire aussi :
Acheter sur Internet en toute sécurité
La sécurité sur Internet
Webmail, l’arme antispam

Articles similaires