Go to Top

Gymnastiques douces

L’Orient nous offre de nombreuses méthodes pour faire travailler corps et esprit, en considérant les énergies qui nous traversent et régissent l’univers. Nous avons choisi de vous en présenter deux : le Qi-Gong et le Karaté-Do. Laissez-vous tenter par ce travail en douceur.

En chinois, qi-gong signifie « maîtrise de l’énergie ». On l’appelle aujourd’hui « gymnastique chinoise de l’énergie ».
Son origine se perd dans la nuit des temps, lorsque les Chinois imitaient des gestes d’animaux pour se préserver du froid et de l’humidité.
La finalité exclusive du qi-gong est l’amélioration de la santé par une combinaison de mouvements circulaires et de respiration intérieure. Il s’agit d’alterner tension et relâchement au fil de mouvements simples, un peu sur le principe de l’élastique, afin de détendre et de renforcer le corps, et notamment la colonne vertébrale.
Tout se passe dans une très grande lenteur, chacun des participants aux séances semblant enfermé dans sa bulle.
Le qi, énergie ou souffle de vie, circule alors harmonieusement, aidant le corps à se dénouer, s’assouplir, se libérer de ses tensions et blocages quotidiens.
La prise de conscience du processus de respiration joue un rôle important.

Suite de l’article en dessous de la publicité

A retenir :
  lLe qi-gong mêle mouvements circulaires et respiration intérieure.
Sa pratique est caractérisée par la très grande lenteur des gestes à accomplir.

Le karaté-do, pour expulser ses tensions

Sport encore confidentiel, le karaté-do est l’ancêtre du karaté sportif que nous connaissons tous.
Plus tonique que l’activité précédentes, cette technique venue du Japon est un karaté doux qui se rapproche du yoga. Son objectif est bien davantage l’endurance et l’énergie que la performance et la force.
En japonais, le « do » signifie « voie », direction spirituelle. Insistant sur les liens entre le corps et l’esprit, le karaté-do se distingue du karaté classique, plus combatif. Il n’existe d’ailleurs pas de compétitions en karaté-do.
Cette activité s’organise autour de trois types d’exercices :
– les kions, effectués individuellement, sont des mouvements de bras et de jambes avec déplacement ;
– les kumités se pratiquent à deux ou plus et permettent de prendre conscience de la présence de l’autre et d’appliquer des mouvements d’échauffement appris et répétés ;
– enfin, les katas, constitués d’enchaînements codifiés. Le karaté-do assouplit les articulations, renforce les muscles et accroît la capacité et la qualité respiratoires.
Attention à ne pas trop fléchir les jambes pour épargner les articulations ! C’est certainement la technique la plus adaptée pour tous ceux qui souhaitent expulser leurs tensions, notamment en cas de maladie grave.
La pratique traditionnelle s’appuie sur le hara (le ventre), centre de l’énergie, qui donne une bonne tenue du corps. Excellent pour stimuler la coordination des mouvements, le karaté-do fait travailler la latéralisation, l’appréciation des distances et le déplacement dans l’espace, indispensables dans les gestes et la vie au quotidien.
Les centres énergétiques étant sollicités, on retrouve rapidement de la vitalité et du tonus.

A retenir :
  Le karaté-do met l’accent sur l’endurance et non sur la force.
Il est recommandé pour apaiser et expulser les tensions.
Articles similaires