Go to Top

FIREWALLS CONTRE PIRATES Le choix des armes

Plusieurs firewalls sont proposés sur le marché, gratuits ou payants. Suivez nos conseils pour savoir lequel sera le plus adapté à vos besoins.

Le firewall fonctionne comme l’antivirus

Le firewall ne ralentit pas votre ordinateur, demeure en veille tant que vous n’envoyez ou ne recevez pas de données (emails avec pièces-jointes par exemple) et, une fois installé, se met en route automatiquement lorsque vous branchez votre ordinateur.
Vous avez le choix entre une dizaine de firewalls plus ou moins onéreux, dotés d’interfaces plus ou moins fonctionnelles et de niveaux de protection plus ou moins valables.

• Norton Personal Firewall, le payant

Si vous faites le choix d’en acheter un (comptez environ 60 €), nous vous conseillons Norton Personal Firewall édité par Symantec.
D’abord parce qu’il possède une bonne notation de la presse spécialisée et surtout parce qu’il bénéficie d’une interface à la portée du grand public. Or, ce n’est pas le cas de tous les firewalls, souvent complexes à paramétrer.
Norton Personal Firewall a l’avantage de posséder des réglages par défaut qui assurent une excellente sécurité sans avoir à configurer quoi que ce soit. Les réglages par défaut vont empêcher les pirates de détecter votre ordinateur sur le réseau, bloquer toute tentative d’intrusion et protéger vos données.
De plus, une fois installé, il s’intègre au navigateur Internet Explorer pour bloquer les pages de publicité non sollicitées. A chaque fois que Norton Personal Firewall intervient, il communique avec vous via une fenêtre de dialogue. Lorsque par exemple vous envoyez un email, il vous annonce qu’il le scanne au préalable pour plus de sécurité. Et si jamais il détecte et bloque une tentative d’intrusion, il vous indique l’heure de l’attaque, le port de communication visé, etc.
Vous pouvez même lui demander de remonter jusqu’à la source ! Au jeu du chat et de la souris, le programme vous communiquera alors l’adresse IP de l’ordinateur responsable ainsi que son lieu géographique approximatif.

• ZoneAlarm, le gratuit

A la différence des antivirus gratuits mais inefficaces, ZoneAlarm ne vous coûtera pas un sou et tient toutes ses promesses. La version bridée est téléchargeable gratuitement et suffit à vous protéger correctement.
Elle fonctionne de manière similaire à Norton Personal Firewall en s’installant et en surveillant le trafic de manière automatique sans que vous n’ayez à paramétrer quoi que ce soit. Les mises à jour s’effectuent également de manière automatique.
Il existe une version plus évoluée et payante (environ 50 €). Il s’agit de ZoneAlarm Pro qui s’adresse plus particulièrement aux entreprises et à celles et ceux qui restent connectés longtemps sur internet et qui possèdent un certain bagage informatique leur permettant de paramétrer au mieux ce logiciel.

Lire aussi :
Une loi pour en finir avec les spams
Enchères sur internet : nos conseils
L’achat sur internet sécurisé

Articles similaires