Go to Top

Douceurs : faut-il craquer ?

Les friandises de Noël, consommées raisonnablement, ne nuisent pas forcément à l’équilibre alimentaire. Mais avant de se laisser tenter, apprenez à mieux connaître les douceurs : nous les avons classées des moins riches aux plus énergétiques.

Nougats : bon pour le cholestérol

A base d’amandes, noisettes, pistaches, noix, fruits secs, surce ou miel, telles sont les différentes variétés de nougats.
Leur valeur nutritionnelle, 65 % de glucides et 16 % de lipides, est liée aux amandes, noisettes et autres oléagineux.

Ce sont de bonnes graisses insaturées, qui contribuent à baisser notre taux de cholestérol sanguin.
Leur sucre particulièrement collant sur les dents nécessite après dégustation un brossage énergique.

• Marrons glacés : idéal avant le sport

Voilà une collation énergétique parfaite avant une balade ou une séance sportive, mais mieux vaut l’éviter en fin de repas. Sa densité a tendance à plomber la digestion.
En effet, les marrons glacés sont des châtaignes confites au sirop de sucre. Résultat, un produit 100 % glucidique, 400 kcal aux 100 g, soit 60 à 100 kcal le marron selon sa taille.
C’est également une bonne source de magnésium, de calcium, et surtout de potassium, initialement présents dans les châtaignes.

• Chocolats : source de polyphénols

Noirs, au lait ou blancs, fourrés de praliné, gianduja, ganache ou nougatine, leur apport énergétique varie peu : 500 à 550 kcal les 100 g, soit au minimum 50 kcal le chocolat.
Noirs, ils contiennent plus de magnésium, fer, cuivre, mais ils sont plus gras, jusqu’à 40 % de lipides.
Au lait ou blancs, ils apportent davantage de calcium et de phosphore, mais aussi de sucre, entre 55 et 60 % de glucides.
Comme tous les végétaux, le cacao est une source de polyphénols, antioxydants qui nous protégeraient contre les maladies cardio-vasculaires.
Beaucoup de bon, donc, mais en petites quantités. Les graisses du chocolat, associées à celles des autres aliments des repas festifs déclenchent des contractions de la vésicule biliaire, la fameuse crise de foie peu agréable…

• Fruits déguisés : faites le plein de fibres

Pruneaux, figues, abricots ou encore dattes sont concentrés en sucres, de 55 à 65 %, et très bien pourvus en fibres, de 5 à 10 % (cinq fois plus que les fruits frais), de même qu’en sels minéraux, potassium, magnésium, calcium.
Ils contiennent deux fois moins de calories qu’un chocolat ou un marron glacé.
Mais attention, déguisés (souvent à la pâte d’amandes), leur apport énergétique grimpe vite, jusqu’à 600 kcal aux 100 g, soit plus que des chocolats.

Articles similaires