Go to Top

Crédit permanent : le plus cher

Crédit permanent, crédit revolving, crédit renouvelable ou crédit réserve : quel que soit son nom, il s’agit toujours d’une somme mise à votre disposition. Mais attention aux conditions de remboursement et au taux en vigueur.

De l’argent à disposition

Un crédit permanent est un prêt par lequel un établissement financier met à votre disposition une réserve d’argent à utiliser pour financer vos dépenses, au gré de vos besoins, et quelles qu’elles soient.
Pour puiser dans cette réserve, il suffit en effet de demander à l’établissement financier (par courrier, téléphone, Internet…) un virement de celle-ci vers votre compte courant habituel.
De nombreux établissements proposent aussi une carte de paiementspécifique (qui porte la mention  » carte de crédit « ), reliée au prêt permanent.
Vous l’utilisez pour régler vos achats lorsque vous souhaitez qu’ils soient débités directement sur la réserve.

• Remboursement : attention aux modalités

Vous remboursez les sommes prélevées sur cette réserve grâce à des mensualités préétablies (souvent à choisir entre plusieurs options lors de la souscription du prêt).
Elles comprennent des intérêts mais aussi le remboursement d’une part du capital emprunté, qui vient automatiquement reconstituer progressivement votre réserve initiale, et donc augmenter le montant disponible pour de nouvelles dépenses.
Cela semble simple et pratique, mais en réalité ces crédits deviennent vite très tentateurs et très coûteux.

Suite de l’article sous la publicité

• Une carte jamais gratuite

Si vous n’utilisez pas votre crédit permanent, vous n’aurez pas d’intérêts à payer.
Mais il faudra en général acquitter quand même la cotisation de la carte de crédit – autour de 15 € à 25 € dans de nombreux établissements – et dans certains cas des frais annexes (de gestion, de dossier…).
Attention, la carte ou les frais sont souvent offerts la première année, et le vendeur se garde bien de préciser qu’ils réapparaîtront dès la deuxième !
D’où la surprise des clients, qui ont même parfois  » oublié  » leur prêt permanent et se trouvent un an plus tard débités d’office de ces frais.

• Très coûteux si vous l’utilisez

L’addition s’alourdit si vous puisez dans la réserve.
Les sommes utilisées portent alors l’intérêt à un taux qui grimpe souvent à plus de 19% quand elles sont modestes (jusqu’aux alentours de 1 500 €), et reste supérieur à 16% sur des montants plus élevés.
La seule limite imposée aux établissements de crédit est en effet le taux de l’usure, publié par la Banque de France.
Les établissements de crédits spécialisés, qui commercialisent notamment leurs prêts dans les magasins ou à distance (téléphone…), sont en général les plus chers. Dans les banques, les taux ont été souvent majorés et sont aujourd’hui élevés.
Même si parfois, la publicité ou le vendeur fait miroiter un taux promotionnel attractif.
Lisez alors attentivement les petites lignes ou demandez des précisions et vous découvrirez que ce taux est appliqué seulement pour la première utilisation du crédit, ou pendant un laps de temps réduit, par exemple.
Ensuite, il doublera ou triplera.

Articles similaires