Go to Top

Comment passe-t-on du chômage à la retraite ?

Arrivé à 60 ans, le chômeur qui totalise 160 trimestres d’assurance vieillesse cesse d’être indemnisé au titre du chômage et commence à percevoir sa retraite.

L’AER (allocation équivalent retraite)

L’AER est une garantie de ressources pour les moins de 60 ans qui ont commencé à travailler très jeunes.
Le chômeur, qui totalise 160 trimestres d’assurance vieillesse et qui n’a pas encore 60 ans (il ne peut donc pas liquider sa retraite) a droit, sous condition de ressources, à l’AER (allocation équivalent retraite).
L’AER peut soit compléter une allocation d’assurance chômage, soit se substituer à l’allocation de solidarité (AS) ou au RMI.
Dans tous les cas, le bénéficiaire doit pouvoir disposer, grâce à elle, d’un revenu mensuel de 903 €.
L’AER est interrompue lorsque la personne atteint 60 ans. Celle-ce bénéficie alors de sa retraite à taux plein.
Quant aux questions de ressources, le plafond à ne pas dépasser est fixé à 1425,60 € pour une personne seule et à 2049,30 € pour un couple.

Une allocation chômage versée
aux plus de 60 ans, à certaines conditions

Les demandeurs d’emploi qui atteignent l’âge de 60 ans et n’ont pas atteint les 160 trimestres d’assurance vieillesse requis, mais qui en totalisent au moins 100, continuent à percevoir les allocations chômage sous 4 conditions :
– être indemnisé au titre du chômage depuis au moins un an ;
– avoir appartenu à un régime de la Sécurité sociale en tant que salarié pendant au moins 12 ans ;
– justifier de 12 années d’appartenance au régime d’assurance chômage ;
– avoir travaillé comme salarié une année continue ou deux années discontinues pendant les cinq dernières années précédant la rupture du contrat de travail.

Articles similaires