Go to Top

Comment limiter les risques ?

Les banques proposent des services des services pour limiter les risques : e-carte bleue et cartes spécial internet. Anne Bance, Benoît Tabaka (1) – Octobre 2005

La carte bleue à usage unique

Si vous souhaitez limiter les risques, un nombre croissant de banques vous proposent une solution simple : la e-carte bleue. C’est une carte de paiement virtuelle.
Vous vous inscrivez à ce service et la banque vous adresse par courrier vos mots de passe et identifiant. Vous téléchargerez un logiciel dont le logo apparaîtra sur votre ordinateur.
Lorsque vous souhaiterez payer un achat en ligne, il faudra cliquer sur ce logiciel et utiliser vos codes d’accès. Il émettra alors un numéro de carte temporaire, valable une seule et unique fois, pour payer cet achat.
Même s’il est piraté, il ne sera plus utilisable. À chaque nouvel achat, un nouveau numéro sera ainsi émis.

• Une opération de paiement comme une autre

Les paiements réalisés par ce biais sont débités de votre compte habituel et vous bénéficiez pour eux de tous les avantages (assurances, etc.) liés à votre carte de paiement normale. La e-carte bleue n’en est, en effet, qu’une émanation.
La Poste, la Société générale, les Banques populaires, certaines Caisses d’épargne, le Crédit lyonnais proposent cette solution.
D’autres établissements proposent des services similaires, via d’autres opérateurs que le Groupement Carte Bleue (Virtualis dans certaines caisses du Crédit mutuel, par exemple).
Selon les banques, ces solutions de paiement sont parfois gratuites, ou parfois facturées une dizaine d’euros par an, ou encore quelques dizaines de centimes à chaque utilisation.

• Les cartes spécial internet

Attention à ne pas les confondre avec des cartes de paiement bien réelles, que les professionnels du marketing estampillent spécial internet (@ccess MasterCard…).
Ces rectangles de plastique que vous gardez dans votre portefeuille vous permettent de régler vos achats dans les boutiques ou de faire des retraits aux distributeurs normalement.
Si vous les utilisez pour payer sur internet, vous devrez aussi, de façon classique, mentionner leur numéro.
Leur seule particularité est d’être assorties de garanties spécifiques lorsqu’elles servent à régler un achat sur le Net (remboursement en 48 heures, en cas de problème, par exemple).

(1) Benoît Tabaka est juriste au Forum des droits internet

Les autres points du dossier :
Utilisez les sites sécurisés
Logiciels espions, phishing : de nouvelles menaces

Lire aussi :
Enchères sur Internet : nos conseils
La sécurité sur Internet
Webmail, l’arme antispam

Articles similaires