Go to Top

Comment adopter les bons gestes et postures dans la manutention ?

postures dans la manutention

Pour assurer une meilleure sécurité au travail, des précautions sur les gestes et postures ne sont pas à prendre à la légère. Vu que les travailleurs sont dans la plupart du temps amenés à réaliser des actions de façon répétée, il importe de réduire ou d’éliminer celles pouvant mettre à mal l’intégrité physique. Les mauvaises postures peuvent provoquer des troubles musculo-squelettiques ou des douleurs de dos. Vous avez la possibilité d’éviter tout cela en adoptant une routine plus saine. Dans l’optique de créer un meilleur environnement de travail, des mesures concrètes doivent être prises.

Les gestes et postures à adopter

Pouvoir s’habituer aux bonnes postures dans la manutention est un enjeu de taille. Il est essentiel d’apporter des changements susceptibles d’impacter positivement l’environnement de travail avant d’opter pour une modification des gestes et postures. Suivant le poste de travail occupé, les solutions à envisager peuvent différer d’un travailleur à un autre. Avant d’effectuer tout travail de manutention, il est obligatoire pour le manutentionnaire de se préparer. En ce sens, il lui faut des vêtements adaptés aux conditions extérieures (au froid, à l’humidité, à la chaleur…). Pour garantir une bonne prise de la charge, les gants antidérapants sont de rigueur, surtout pour les manutentions manuelles. D’une importance capitale, les chaussures de sécurité assurent une protection et un meilleur équilibre. Les accessoires supplémentaires comme les casques, lunettes et masques ne sont pas à oublier. Une fois que le manutentionnaire est prêt avec son costume de protection, il doit passer à la préparation des outils. Ici, on s’intéresse aux outils dont il doit disposer pour sa propre sécurité. Les sangles, l’évier, le palan, le treuil, le vérin et le cric sont indispensables. Il en est de même pour les transpalettes, les diables de manutention et les brouettes, ainsi que les plateformes élévatrices. Suite à la préparation des matériels, l’espace où les équipements de manutention sont également à préparer. Il suffit de nettoyer et désencombrer l’espace concerné par le transport de la charge. Ensuite, il ne faut pas oublier de détecter les dénivelés du terrain comme les butées, escaliers, rampes et marches. Les plans de travail seront ensuite mis au même niveau. Pouvoir travailler dans de bonnes conditions implique nécessairement de jouir d’une bonne santé. Pour des conseils et astuces pour entretenir votre bien-être, consultez le site Astuces Santé.

Les règles de la manutention pour réduire les risques d’accident

Le premier geste à adopter c’est d’être conscient de tous ses mouvements. En effet, le manutentionnaire doit d’abord penser avant d’agir. Une manutention réussie est garantie par une réduction des pressions. Pour ce faire, une posture correcte est à adopter en rapprochant la charge de la colonne vertébrale. L’idée c’est de coïncider le centre de gravité de la charge et les derniers disques lombaires. Pensez également à réduire l’inclinaison du tronc, à contrôler la flexion des genoux et à maintenir des courbes naturelles. Pour éviter une déformation de la colonne vertébrale, il est également conseillé de rester face à la charge. Pour réduire la fatigue des bras, il faut les garder allongés. Maintenez toujours un état stable et équilibré tout en gardant les pieds à plat. Pour éviter les risques de blocage temporaire, n’oubliez pas de souffler en hissant les charges. Pour relier la charge du corps sans être dérangé, il suffit de placer les mains et les bras entre les jambes. Ceci, tout en optant pour une vitesse de soulèvement adéquate. Il est également suggéré d’adopter des gestes supplémentaires de protection tout en adoptant une position de genoux fléchis. Autre point important à retenir, courber les hanches et retenir la lordose naturelle est essentiel pour éviter tout accident.