Go to Top

Cigarette, mon ennemie

Le tabac raccourcit de dix ans l’espérance de vie.

Le tabac s’attaque d’abord à nos poumons, induisant une insuffisance respiratoire extrêmement grave (la bronchite chronique obstructive).
Mais c’est aussi la plus importante de toutes les causes de cancers. 90% des cancers du poumon, 80% des tumeurs des voies aérodigestives supérieures (bouche, pharynx, larynx et sophage) et 30% des cancers de la vessie lui sont imputables.
On le sait moins, mais la cigarette est aussi responsable de 40% des maladies cardio-vasculaires : elle réduit le bon cholestérol, altère la paroi « antiadhésive » des artères et rend le sang moins fluide, tandis que la nicotine accélère le rythme cardiaque et provoque une diminution du diamètre des vaisseaux, ce qui augmente la tension.
Ainsi, fumer multiplie par cinq le risque d’infarctus et, si l’on continue après une première attaque, la menace de récidive est vingt fois plus élevée.
Plus de trois hommes sur dix fument encore à la cinquantaine. Si vous en faites partie, n’hésitez plus : demandez conseil à votre médecin ou appelez Tabac info service au 0 825 309 310.
En 48 heures d’arrêt, toux et essoufflement régressent déjà, l’oxygénation du sang s’est améliorée. Au fur et à mesure que s’accumulent les années sans tabac, les risques diminuent pour rejoindre quasiment ceux des non-fumeurs au bout de quinze ans.

Articles similaires