Go to Top

CANCER DE LA PROSTATE : Des armes contre le cancer

Outre la chirurgie, le cancer de la prostate peut être combattu par radiothérapie, curiethérapie ou ultrasons. Le point sur les traitements utilisés aujourd’hui.

La chirurgie

Longtemps traumatisante, la chirurgie permet actuellement de préserver l’érection dans un grand nombre de cas et épargne les sphincters, donc les risques d’incontinence. Testée depuis cinq ans par quelques équipes françaises avec des résultats prometteurs, l’ablation pourrait bientôt être pratiquée couramment par cœlioscopie (cinq incisions minuscules).

Suite de l’article en dessous de la publicité

• La radiothérapie

Grâce aux progrès de l’imagerie médicale, la radiothérapie – plus ciblée – est aujourd’hui moins agressive pour les tissus voisins.

• La curiethérapie

Utilisée en France depuis 1998 et proposée dans une quinzaine de centres hospitaliers, la curiethérapie consiste à placer dans la prostate des implants d’iode radioactifs de la taille d’un grain de riz pour détruire les petites tumeurs localisées. «Cette méthode donne de bons résultats à cinq ans et limite le risque de séquelles, mais elle n’évite pas toujours les récidives, qui sont alors plus difficiles à soigner», met en garde le professeur Mangin, président de l’Association française d’urologie (AFU) et chef du service d’urologie du CHU de Nancy.

• Les ultrasons focalisés de haute intensité (Hifu)

Mise au point à l’hôpital Edouard-Herriot, à Lyon, en collaboration avec une unité Inserm et la société Edap-Technomed, l’utilisation d’ultrasons focalisés de haute intensité (Hifu) permet depuis quelques années de détruire les cellules malignes par chaleur intense, sans irradiation, tout en préservant les organes voisins.

Lire la suite :
Cancer reins, vessie : mieux vaut prévenir que guérir
Cancer de la prostate : à dépister sans hésiter

Articles similaires