Go to Top

CAMESCOPE NUMERIQUE : Les fonctions complémentaires

Un caméscope qui fait des photos, permet de faire de l’édition (ajout de titres, trucages…), autorise le doublage audio : cela fait grimper le prix et donne des arguments au vendeur. Mais attention aux gadgets.

La fonction photo

Voilà un argument de poids : ne plus avoir qu’un appareil pour faire des films et prendre des photos. D’où des appareils photos qui font des films et des caméscopes qui font des photos.
L’idée est plaisante. Mais pour faire de la vidéo, le capteur dispose généralement de 800 000 points (il enregistre 800 000 points par image). Ce qui permet de faire des images conformes à ce que peut afficher un écran et autorise des tirages au plus de 10×15 cm.
Autrement dit, pour les amateurs de photos, cela n’est pas suffisant pour obtenir des clichés de qualité et n’autorise aucun agrandissement.

Si cela vous tente vraiment, il faut contrôler que les photos sont bien stockées sur une mémoire dédiée à cet usage et qu’elles seront ainsi faciles à récupérer sur un ordinateur (sans avoir à transférer l’ensemble du contenu d’une bande vidéo par exemple). Et opter pour des appareils dont le capteur annonce plus de 800 000 pixels, soit de1,3 à 3 millions.

• Les « programmes 

Bien souvent, les caméscopes disposent de programmes « pré-réglés »pour différents types de prise de vue : portrait, sport, paysage, nuit. Soyez attentif à la facilité d’accès à ces modes programmés et veillez à ce qu’il soit possible de s’en passer.

• L’édition

La plupart des caméscopes proposent des fonctions de « pré-montage » :l’insertion de titres, quelques trucages (vieillissement de l’image, mosaïque…). Elles sont utiles si vous ne pouvez pas faire de montage sur un ordinateur, mais souvent compliquées à utiliser. Et si vous êtes décidé à faire de vrais montages, cela n’a pas beaucoup d’intérêt.