Go to Top

CAMESCOPE NUMERIQUE : Le support d’enregistrement

Les supports d’enregistrement se multiplient : mini DV, bande HI8, DVD-R, DVD-Ram. La nature de ce support est déterminante : cela change la durée d’enregistrement possible, la facilité à recopier ou non les films sur un ordinateur, l’archivage des films… et la taille du caméscope.

Pour ceux qui ont déjà un caméscope

Si l’un des points qui vous fait hésiter est la possibilité de continuer à visualiser vos films anciens (sur bande HI8), vous pouvez opter pour les caméscopes numériques qui enregistrent sur bande Digital8.
C’est aussi sur ce support que vous aurez la durée d’enregistrement la plus longue ( 60 à 120 mn) à un prix intéressant (6 à 25 €). Mais c’est aussi le support le plus volumineux (6,1×4,4 cm) et la taille du caméscope sera proportionnelle.

• Les bandes magnétiques miniatures

Le format Mini-DV est aussi une cassette, plus compacte que la Dgital8, ce qui autorise la miniaturisation de l’appareil. Elles permettent d’enregistrer de 30 à 80 mn pour un prix variant de 5 à 15 €.
Il existe des bandes plus petites encore : les Micro-MV, proposées par Sony exclusivement. L’inconvénient majeur réside dans le fait que pour stocker beaucoup de données sur ce support, il faut auparavant les compresser : d’où une perte de qualité notable. De plus ces cassettes coûtent cher (comptez 20 € pour 60 mn).

• Les DVD

Les dernières générations de caméscopes proposent d’enregistrer directement les films sur un petit DVD de 8 cm. L’avantage essentiel réside dans l’absence de rembobinage pour visionner et recopier les films. C’est un confort d’utilisation important.
En revanche, il faut savoir que ces supports sont chers (compter 25 € pour 60 mn)
Il en existe de 3 types :
Les DVD-R : ils sont enregistrables un seule fois. Il peuvent être lus aussi sur un lecteur DVD de salon.
Les DVD-Ram : il sont ré-inscriptibles, mais pas lisibles sur un lecteur de salon
Les DVD-Row : ré-inscriptibles également, ils peuvent être lus sur les lecteurs de salon récents.

Pour ceux qui souhaitent organiser l’archivage de leurs films, il faut savoir qu’aujourd’hui, les bandes sont sans doute plus fiables dans le temps que les DVD inscriptibles.

Articles similaires