Go to Top

CAMESCOPE NUMERIQUE : La qualité de l’image

La finesse du capteur (exprimée en pixels), sa sensibilité à la lumière, la nature du zoom, le stabilisateur sont des points sensibles dont dépendra la qualité des images.

Des pixels mais pas trop

Avant d’évoquer les qualités des caméscopes numériques, voici quelques points de repère :
– une télévision classique affiche 500 points sur chacune des 576 lignes qui composent l’image.
– une image sur un DVD comporte 720 points en largeur pour 576 en hauteur.
Si l’on multiplie ces derniers chiffres, on arrive à un total de 414 720 pixels utiles dans une image vidéo numérique.
Toutes les informations supplémentaires permettront d’afficher des images au rendu plus fin, mais ne seront pas exploitées par le téléviseur.
La plupart des modèles proposent aujourd’hui un capteur qui analyse 800 000 pixels par image. Ce qui est tout a fait suffisant pour obtenir un bon résultat.
Pour franchir un pas en terme de qualité, il faudra passer à des modèles haut de gamme qui disposent de 3 capteurs au lieu d’un (un pour le rouge, un pour le bleu, un pour le vert, ces trois couleurs étant à la base de toute image vidéo). Mais on atteint alors des prix de l’ordre de 1900 €.

• La lumière

La sensibilité à la lumière d’un caméscope est exprimée en lux (de 0,1 à 3). Plus le nombre de lux est faible, plus la sensibilité à la lumière est forte. Cela veut dire que l’on pourra filmer dans des endroits très sombres ou de nuit.
On peut aussi vérifier qu’un éclairage complémentaire – ou torche – peut se brancher sur la caméra à moins qu’il y soit intégré.

• Le zoom

Il existe deux types de zoom sur ce type d’appareil : le zoom optique et le zoom numérique. C’est le coefficient du premier qui est déterminant et c’est celui qui doit déterminer votre choix.
Le zoom numérique fonctionne par « interpolation », ce qui au final ressemble a un simple agrandissement des pixels. D’où une image fortement dégradée.

• Le stabilisateur

Le corollaire de la taille réduite des caméscopes est qu’ils sont légers, donc peu stables. L’image bouge beaucoup, au gré du moindre mouvement. Cet effet est renforcé dès que l’on utilise le zoom.
Pour limiter cela, les caméscopes sont équipés d’un stabilisateur. Là encore, il faut privilégier le stabilisateur optique par rapport au stabilisateur numérique.
En tout état de cause, le meilleur moyen d’obtenir une image stable est de poser le caméscope sur un trépied. Ce qui limite beaucoup son usage…

Articles similaires