Go to Top

BIEN VIVRE SA MENOPAUSE : Inégales face à la ménopause

L’âge auquel surviennent la périménopause puis la ménopause varie d’une femme à l’autre. L’intensité des troubles est aussi différente pour chaque femme.  Aude Allaire – Juillet 2006

• Une histoire d’hormones

La ménopause marque la fin de l’activité des ovaires. Elle correspond à un arrêt des sécrétions hormonales sexuelles (oestrogènes et progestérone) qui engendre des bouleversements de l’organisme et pas seulement au niveau des organes génitaux ou des seins.
Ces bouleversements et l’avancée en âge sont source de troubles aussi divers que bouffées de chaleur, baisse de la libido, sécheresse de la peau et des voies génitales, prise de poids, fatigue, migraines, fragilité psychologique.

• Vers 50 ans

Heureusement, toutes les femmes ne connaissent pas forcément l’ensemble de ces désagréments et leur intensité peut être très variable. La ménopause intervient en général aux alentours de la cinquantaine et s’installe peu à peu.
La phase qui la précède appelée préménopause ou périménopause est une période de transition.

• La périménopause

Elle précède la fin du fonctionnement des ovaires (arrêt total et définitif des règles) et est souvent une période difficile à gérer pour les femmes tant d’un point de vue physique que psychologique.
La production d’oestrogènes et de progestérone commencent à diminuer mais de façon irrégulière, le fragile équilibre hormonal est rompu et les premiers désagréments apparaissent.

• 3 ans avant la ménopause

Irrégularité des cycles, bouffées de chaleur intempestives, irritabilité, fatigue, prise de poids et tendance à prendre du ventre ne sont pas rares.
Plus d’une femme sur deux environ voient leur qualité de vie altérée de façon notable au moment de la périménopause. Elle dure en moyenne trois ans mais peut aussi être beaucoup plus longue ou plus courte.

• Entre 50 et 52 ans

De même que pour la puberté, l’âge de la périménopause et celui de la ménopause varient en fonction de chacune. L’âge moyen de la ménopause se situe entre 50 et 52 ans mais peut varier sur une fourchette de 10 ans.
L’hérédité peut jouer un rôle , une femme dont la mère a été ménopausée très tôt risque fort de l’être tôt aussi. Quant au tabagisme, il avance légèrement d’une ou deux années l’âge de la ménopause.

Les autres points du dossier :
Périménopause : les premiers désagréments
Les troubles de la ménopause
Faut-il prendre un traitement hormonal
Que valent les autres traitements de la ménopause ?
Prévention : ce que vous pouvez faire

Lire aussi :
Mammographie : pourquoi il faut répondre à l’appel
Libido : entretenez la flamme
Fatigué, moi ? Jamais !

Articles similaires