Go to Top

BALLES, CLUBS ET RAQUETTES : Le golf

Tout ce que vous devez aussi savoir : l’avis du médecin, comment choisir sa tenue, les adresses utiles…

L’avis du médecin

Dr Dominique Poux, spécialiste de traumatologie du sport
« Ce sport ne produit pas une dépense énergétique importante. Sur le plan cardiaque, ce n’est que de la marche et un peu d’exercice, ce qui est parfait pour entretenir le capital musculaire.
Activité de plein air par excellence, le golf permet de s’oxygéner et de fixer le calcium, ce qui est bon pour les os et l’humeur.
C’est aussi un excellent moyen de rencontrer des gens et de tisser des liens d’amitié : un parcours dure en moyenne quatre heures, on a le temps de faire connaissance.
Quelques petites contre-indications telles que les rhumatismes des mains et des poignets peuvent compliquer la prise du club.
Pour les femmes ayant une forte ostéoporose au niveau de la colonne vertébrale, attention au swing violent qui peut entraîner un tassement au niveau des vertèbres ! »

• L’équipement

Quelle tenue vestimentaire ? Aucune contrainte particulière, si ce n’est d’être adaptée à la saison et suffisamment ample pour ne pas gêner les mouvements. Seules des chaussures à semelles antidérapantes sont indispensables.
Aujourd’hui, les fabricants proposent des modèles tout-terrain qui serviront à la fois l’été et l’hiver.

• Pense-bête

– Une alimentation adaptée : pour ce sport qui peut être pratiqué tranquillement, il faut une alimentation équilibrée, faisant une bonne place aux sucres lents (pain, pâtes, riz) qui autorisent une dépense énergétique de longue durée.
On peut y ajouter quelques fruits secs et de la boisson (par exemple, de l’eau aromatisée, additionnée de morceaux de sucre et d’une pincée de sel) pour faire face à la déshydratation : au moins un quart de litre par heure, si les déplacements s’effectuent à pied (ce qui est, naturellement, plus que recommandé…).
– Attention ! Le geste du « swing », tout comme la marche en terrain accidenté, n’est pas particulièrement indiqué si vous souffrez de problèmes d’arthrose développée ou en période de crise au niveau des épaules, de la colonne vertébrale, des hanches ou des genoux.
Ce geste n’est pas inné et doit être appris et répété des milliers de fois avant d’obtenir un résultat satisfaisant.
– Un conseil : dans la mesure du possible, jouez au golf en semaine : les tarifs sont moins élevés que pendant les week-ends.
– Les traumatismes les plus fréquents : à côté des problèmes liés à la marche (entorses…), les traumatismes les plus fréquents rencontrés chez les golfeurs sont causés par la répétition du mouvement du swing : problèmes d’épaules, de coudes (tendinites), de poignets, des muscles abdominaux (à cause de la rotation du tronc) ou de la colonne vertébrale (causés, la plupart du temps, par un mauvais geste).

Articles similaires