Go to Top

ASSURANCE VIE : 40 CONTRATS AU BANC D’ESSAI A vérifier avant de souscrire

assurance vie contrats

Avant de souscrire un contrat, vérifiez ce qui vous est proposé : frais de dossier et de gestion, frais sur les versements, sur les arbitrages, modes de versement….

Les modes de versement

Vous pouvez procéder à plusieurs versements ou à un seul si, par exemple, vous avez un capital à placer.
Pour alimenter le placement en fonction de vos possibilités, sans contrainte, il faut choisir  » un contrat à versements libres « , la plupart des assureurs exigeant, toutefois, un montant minimum à l’entrée, et même pour les versements ultérieurs.
Il est possible de programmer ses versements selon une périodicité. A fuir : les contrats à primes périodiques, qui figent dès le départ le montant et la périodicité des versements et peuvent entraîner le précompte des frais.

Les frais de dossier

Ils sont payés une fois pour toutes au moment de la souscription. Tous les assureurs n’en facturent pas.
Dans notre enquête, seuls 5 d’entre eux les pratiquent (entre 15 et 53 €). Il s’agit des AGF, l’Agipi, Aviva, la GME, MMA.

Les frais sur chaque versement

Ils correspondent à un pourcentage de la somme placée et viennent en déduction de votre investissement.
Ce pourcentage peut être fixe quel que soit le montant versé (entre 3 et 5 % selon les contrats étudiés) ou dégressif (le pourcentage maximum est de 5 %).
Si, par exemple, vous versez 2 000 € sur votre contrat, seulement 1 920 € seront placés si les frais sont de 4 %. Dans notre enquête, deux contrats sont sans frais sur versement : le contrat en euros Actiplus 2, de la Macif, et le multissupport d’Altaprofits.

Les frais de gestion

Ils correspondent à une ponction annuelle sur la totalité de l’épargne. Le taux du prélèvement varie entre 0,3 et 1,5 %.
Toutefois, deux contrats en euros sont sans frais de gestion (compte épargne Maaf et Actiplus1 de la Macif). Avantage non négligeable car les frais de gestion pèsent lourd.
Pour une épargne de 10 000 €, par exemple, et un taux de 1 %, les frais de gestion seront égaux à 100 € par an (1 000  € sur 10 ans).
Ils sont déduits des rendements annoncés dans les fonds euros. En revanche, pour les unités de compte, les performances annoncées ne tiennent pas compte des frais de gestion.

Les frais précomptés

Attention, cette pratique, attachée aux contrats à primes périodiques, consiste à prélever sur les premières primes la totalité des frais dus sur les versements pour la durée du contrat.
Le projet de loi d’adaptation au droit communautaire propose de plafonner à 5 % de la prime le taux de déduction des frais précomptés.• Les frais d’arbitrage

Ils sont dus lorsque vous transférez une partie de votre épargne d’un support sur un autre. Ils varient de 0,2 % à 1 %. Mais certains contrats offrent un arbitrage gratuit par an, parfois deux.

Articles similaires