Go to Top

Assiette d’hiver : pour l’énergie !

L’hiver rime parfois avec coups de fatigue et petite forme. La solution est diététique : en mangeant varié et équilibré, on retrouve la forme et on recharge ses batteries.

Vitamines C, B9 et fer pour l’énergie : c’est le trio gagnant qui renforce notre système immunitaire. Chaque micronutriment a ses propriétés propres, mais c’est ensemble qu’ils sont le plus efficaces.
• Les aliments les plus riches

On ne présente plus les innombrables vertus de la vitamine C, en particulier son action anti-anémique et son rôle dans la fabrication des anticorps. Il faut préciser qu’une consommation régulière de fruits et légumes, tout au long de l’année, protège réellement. Ils apportent tous de la vitamine C, et certains brillent par leur extraordinaire richesse.
Ainsi un seul kiwi, une grosse orange ou une coupelle de cassis apportent la totalité de la ration quotidienne nécessaire. Choux-fleurs, choux et brocolis se distinguent de la même façon.
S’agissant du fer, il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire de présenter de déficits importants pour ressentir des effets néfastes : fatigue, moindre résistance à l’effort, altération des performances intellectuelles.
Dès que la concentration en fer baisse, la production d’hémoglobine diminue aussi. Or, c’est elle qui transporte l’oxygène vers les tissus et permet de disposer de l’énergie.

Consommez, au moins une fois par jour, de la viande ou du poisson. Et pensez notamment à manger de temps en temps des abats ou du boudin noir.
La vitamine B9 possède une action complémentaire de celle du fer, en participant à la formation des globules rouges. On la trouve dans les céréales complètes (müesli, riz, pâtes et pain complet), les légumineuses et les légumes à feuilles vert foncé (épinard, cresson, oseille…).

• Les temps forts de la journée

Comment répartir efficacement les aliments énergétiques ? Le bon déjeuner antifatigue met en vedette les protéines, source d’énergie : poisson, viande blanche ou œuf. Ces aliments permettent de faire le plein de fer.
Ce repas doit aussi faire la part belle aux légumes, notamment aux légumes secs, riches en vitamine B9. Ainsi, ce peut être un bon repas complet associant viande et légumes secs (jambonneau aux lentilles, couscous pois chiches, choucroute de poisson), suivis d’un fruit.
On peut alterner les légumes secs et un mélange légumes verts féculents.
Si l’on opte pour un sandwich, le choisir au pain complet, volaille-crudités, jambon-crudités ou œuf-crudités, et toujours compléter avec un fruit.
Le dîner ne doit pas impérativement comporter de protéines (sinon de préférence sous forme de fromage, poisson, jambon blanc) mais, en revanche, il permet de faire le plein de glucides et de vitamines, avec des féculents ou des légumes secs, des crudités et un fruit.

Assiette d’hiver : pour la bonne humeur
Assiette d’hiver : menus vitalité et antistress

Articles similaires