Go to Top

Assiette d’hiver : pour la bonne humeur

Les frimas nous donnent des coups de fatigue et nous rendent parfois irritables. Retrouvons le chemin de la sérénité en cuisinant vitaminé.

Vitamines B6 et magnésium sont les principaux alliés de la bonne humeur.Et le stress, des tensions importantes, peuvent littéralement couper l’appétit ou, à l’inverse, conduire à des excès alimentaires. Voici comment éviter de mettre le doigt dans cet engrenage…

• Les aliments les plus riches : noisettes et pain complet

Le magnésium est le grand champion de l’équilibre psychique. Il joue en quelque sorte un rôle de «sédatif nerveux» en raison de son action dans le mécanisme de fixation de certains neurotransmetteurs sur les neurones du cerveau.
Les petites déficiences de magnésium augmenteraient les risques de nervosité et d’irritabilité. Or, paradoxalement, plus on subit de stress, plus la perte cellulaire du magnésium augmente. Il faut aussi savoir que le café et certains médicaments (les diurétiques notamment) réduisent son absorption.
Plus que jamais en période de tension, il est impératif de veiller à en consommer 250 à 350 mg par jour. Retrouvez le plaisir des légumes et des fruits secs (noix, noisettes, amandes…) , ainsi que des céréales (müesli, germe de blé) et du chocolat. Ce sont les plus grands fournisseurs de magnésium.
La vitamine B6 protège également contre le stress. Des chercheurs ont émis l’hypothèse qu’elle pourrait augmenter le taux de dopamine, une hormone chimique du cerveau qui possède un rôle euphorisant.
La levure de bière est l’aliment le plus riche en vitamine B6. Sous forme de paillettes ou de poudre, elle peut accompagner un nombre varié de plats : crudités, soupes, assiette de légumes, céréales.
En y pensant une ou deux fois par semaine, on pourra déjà remonter sensiblement son quota.

N’oubliez pas les légumineuses (lentilles, haricots blancs, haricots rouges, petits pois, pois cassés, pois chiches), les céréales complètes, le foie, les rognons, ainsi que les bananes et le pain complet.

• Les temps forts de la journée

Il est important de limiter les situations d’hypoglycémie. Celles-ci entraînent une production d’adrénaline, or la sécrétion de cette hormone accroît le stress de l’organisme et génère un besoin de sucre. C’est un cercle vicieux.
Pour éviter cela, l’idéal consiste à démarrer la journée avec un bon petit déjeuner à base de glucides lents (céréales, pain complet, fruits secs oléagineux) permettant de réguler la glycémie.
Au déjeuner, il faut privilégier les sucres complexes, riches en fibres et en vitamines B (légumes secs, céréales complètes, féculents, fruits secs) et limiter les sucres simples.
Associez une viande peu grasse (ou du poisson), en évitant les sauces. Buvez abondamment, des eaux riches en magnésium, et évitez les excitants.
Et surtout, ne mangez pas rapidement, debout ou dans une atmosphère bruyante.
Au dîner, privilégiez les aliments que vous n’avez pas pu manger au repas de midi, tout particulièrement poisson ou abats, crudités et fruits.

Assiette d’hiver : pour l’énergie
Assiette d’hiver : menus vitalité et antistress

Articles similaires