Go to Top

Accident cardiaque : les bons réflexes

En cas d’accident cardiaque, c’est la rapidité de réaction le meilleur réflexe. Voici les signes d’alerte à reconnaître.

Les signes d’alerte

Une forte douleur dans la poitrine, qui peut se déplacer vers le cou, les bras ou le creux de l’estomac.
L’impression d’être « serré comme dans un étau ».
Une sensation de brûlure dans la poitrine, parfois accompagnée d’essoufflement, de sueurs, de nausées.
Lorsque la douleur se prolonge (pendant plus d’un quart d’heure).

Agir vite !

Appelez immédiatement le 15 (Samu), ou le 112 (urgences européennes).
Mieux vaut déranger les services d’urgence pour rien que retarder la prise en charge médicale.
Un infarctus pris à temps (dans les six premières heures) peut ne laisser que des séquelles minimes, voire aucune.
Attention aux récidives : curieusement, ce sont les victimes d’un premier infarctus qui appellent les urgences le plus tard en cas de nouvelle alerte.
Si vous êtes témoin d’un accident et que la personne ne respire plus, démarrez une réanimation cardio-pulmonaire (massage cardiaque, bouche-à-bouche).
Si elle respire, placez-la en position latérale de sécurité et attendez les secours.

Articles similaires